UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 24 août 2010

Philippe Forest

Forest-Philippe.jpg

« C’est le seul mot que je lui ai jamais entendu : la vieillesse, un naufrage. Non pas, avec l’âge, le corps qui s’use, l’envie d’exister qui s’étiole, la fatigue retrouvée au lever du lit, l’attente morne du soir et du sommeil, l’incessante lassitude devant le monde, l’énervement face à la stupide et insistante immobilité des choses vaines de la vie. Pas même le sentiment d’avoir laissé se perdre sa chance, d’avoir raté sa vie, de n’avoir pas été à la hauteur de ce que l’on s’était autrefois imaginé de soi. Simplement : la certitude tardive que tout s’achève toujours dans la plus complète indécision, et que l’on termine égaré, comme dans un paysage de brume et de neige où le hasard d’un obstacle insignifiant vous fait chuter soudain n’importe où, à l’endroit indifférent qu’une panoplie de décombres viendra marquer un moment pour la curiosité des passants. »

Philippe Forest

Le Siècle des nuages

Gallimard, 2010


Dédicace spéciale à Coco pour le 18 août.

 

13:30 Publié dans Écrivains | Lien permanent

mardi, 10 août 2010

Julien Blaine : Lettre ouverte au Magazine littéraire

Le Festival “Les Voix de la Méditerrannée” s’est tenu du 17 juillet au 25 juillet 2010 à Lodève pour la treizième fois, après le départ de Maïthé Vallès-Bled, aujourd'hui directrice du Festival de Sète, fondatrice et directrice du Festival de Lodève de 1998 à 2009. Julien Blaine a toujours été de l'équipe qui l'entourait à Lodève. Il a souhaité poursuivre l'aventure. Dans cette lettre ouverte il s'inquiète d'un certain filtre d'information de la part du Magazine littéraire. Voici cette lettre, chacun jugera :


Ventabren, le 31 juillet  2010000_0072.JPG

Chère Chloé Brendlé,

Cher Alexis Brocas,

Je ne savais pas que la désinformation – façon Sarkozy – pouvait sévir aussi au Magazine Littéraire... et que, par conséquent,  Monsieur Arnaud Lagardère ou Monsieur Martin Bouygues ou autre fils de famille avait pris le contrôle de mon mensuel.
« L’équipe des Voix de la Méditerranée a quitté Lodève pour Sète (...) » dit Alexis Brocas mais le cofondateur Marc Delouze et le conseiller artistique (le signataire de ce courrier) sont à lodève !
Libre à vous de préférer une onéreuse fête de quartier à Sète à un festival de poésie à Lodève dont c’était la treizième édition, mais il est vrai que nous avons sans doute eu le tort de programmer l’Ambassada Rromani Transversale au lendemain de la déclaration de notre Président de la République Française qui désire les bouter hors de leur campement.

Pourtant il y avait aussi Bernard Noël et avec lui quelques amis du monde entier venus fêter ses 80 ans pendant une semaine, Henri Deluy venu célébrer le numéro 200 de sa revue Action Poétique, Armand Gatti nous donner la primeur de sa Révolution culturelle, Jean-Claude Carrière et Nazhal Tajadod nous lire leur traduction de Rûmi...

Et tous ces jeunes poètes qui (s’)occupent de la poésie avec et à travers les nouvelles technologies  (Hortense Gauthier, Philippe Boisnard, Joachim Montessuis, Sylvain Courtoux, Emmanuel Rabu, Michel Collet,  Fabrikdelabeslot, Franck Doyen, Sandrine Gironde...)

Et des poètes venus de toutes les Méditerranée : Giovanni Fontana, Paul Chaoul, Mohammed Bennis, Muhammed Awlad Ahmad, Démosthène Agrafiotis ; presque une centaine.

Et de merveilleuses retrouvailles : Serge Pey, Edith Azam, Florence Pazzottu, Liliane Giraudon, Hubert Haddad, Michaël Gluck, Claude Guerre, Jean Charles Depaule, Vincent Gimeno-Pons, Claude Guerre, etc.

Et quelques spectacles nocturnes et festifs : I AM, le trio Joubran, le trio Rosenberg ou Cristina Branco...

Et une exposition d’un siècle de cette histoire coordonnée par les éditions Al Dante, Jean-François Bory et Isabelle Maunet : Calligrammes & Cie.

Avec cette lettre vous pourrez retrouver le programme complet, le catalogue de l’exposition et l’anthologie des poètes invités, publiée à cette occasion.

Peut-être aurions nous dû, nous aussi, passer un accord publicitaire
et vous consacrer comme le ville de Sète un budget conséquent mais nous avons préféré que cet argent profite aux poètes et aux artistes.

Bien à vous et à votre disposition au cas où vous désireriez plus de précision.

Julien Blaine

Photographie : Julien Blaine et Joëlle Léandre, Festival Ritournelles, 2007

À défaut de catalogue et anthologie, voici le lien où vous pourrez lire le programme complet : http://www.voixdelamediterranee.com/2010/index_poetes.html

Et un lien pour entendre Julien Blaine en action : http://www.dailymotion.com/video/x5ukm5_lecture-de-julien...

13:59 | Lien permanent