UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 01 mars 2019

Charles Reznikoff, « La Jérusalem d’or »

AVT_Charles-Reznikoff_2605.jpeg

DR

 

« 24

JUILLET

 

Personne dans la rue, sauf un moineau ;

il sautille sur le trottoir luisant,

et finit par s’envoler – dans un arbre poussiéreux.

 

25

Autour d’une excavation

une flopée brillante de lanternes rouges

s’est installée.

 

26

Les ramilles du buisson de notre voisin sont si fines,

que j’en distingue à peine les lignes noires ;

les feuilles vertes semblent flotter dans l’air.

 

27

Le buisson aux fleurs rouges criardes est dans l’arrière-cour –

pour les seul yeux de sa maîtresse, des chats

     et des papillons blancs.

 

28

La chatte dans la cour de notre voisin est prise

     de convulsions :

du vert jaillit de sa bouche sur le dallage –

elle vient d’ajouter une feuille à leur jardin. »

 

Charles Reznikoff

La Jérusalem d’or

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par André Markowicz

Unes, 2018

https://www.editionsunes.fr/catalogue/charles-reznikoff/l...