UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 octobre 2018

Patricia Cartereau & Albane Gellé, « Pelotes, Averses, Miroirs »

1.jpg

 

« Tu te rappelles

on ramassait des allumettes,

une enfant se lançait dans ses questions

avec une vigueur de poisson-chat

tu me diras qu’un jour tous les murs finissent

par être repeints

mais pour quel palais,

et jusqu’à quels estuaires.

 

2.jpg

 

On emmènera les animaux

parler à ceux qui ne parlent plus,

on s’occupera des drames,

on veillera la joie,

on prendra le temps de se dire au-revoir

devant des maisons,

des bouquets de fougères.

 

3.jpg

 

Sur la colline le ciel s’ouvre,

prépare la neige, tout est dehors.

Une maison est posée

sous le ventre d’un cheval,

le monde tremble, a de grandes rages.

J’additionne et je range

toutes les minutes de silence.

 

Tout vole et je marche

dans des éclats,

mille et cent signes, je touche

une écorce frottée par un sanglier,

viens voir ce cercle de houx,

entends-tu. »

Patricia Cartereau & Albane Gellé

Pelotes, Averses, Miroirs

Lecture de Ludovic Degroote

L’Atelier contemporain, 2018

http://www.editionslateliercontemporain.net/collections/l...