UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 mars 2008

Jennifer Moxley

« là où cette nuit, où quand ce nœud d’hésitation
enserre ma maigre conviction, elle n’éclate
qu’à l’occasion d’une remarque, un jour lointain, le blâme appellera
un discours véhément bien que ton cocktail incandescent tue
le renouveau et que la nouvelle année siffle et souffle le froid, je meurs
d’envie de changer mais que toujours la mémoire revienne
sous sa poussée constante, je te dédie cette rêverie
car guidés nous ne serons jamais, bruit de nos pas nerveux
sur un seuil sans fin »575996630.2.jpg
Jennifer Moxley
Évidence des lumières
(poèmes pour Rosa Luxembourg)
Traduction collective de l’américain à Royaumont,
relue par Juliette Valéry
Coll. Un Bureau sur l’Atlantique
dirigée par Emmanuel Hocquard
Éditions Créaphis, 2000

15:06 Publié dans Au jour le jour | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.