UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 31 mars 2008

Jean-Marie Gleize

286494902.jpg    « Je me suis demandé comment la mort passait sous la langue.
Je me suis demandé comment elle poussait dans la bouche.
Comment elle coupait l’intérieur des joues, les gencives et les lèvres.
Comment.

Mais ça n’est rien encore, c’est la transparence des paumes, les mains traversées, tombées.

Surtout blanche et comme passée au séchoir. »
Jean-Marie Gleize
Film à venir
Coll. Fiction & Cie
Seuil, 2007

14:54 Publié dans Au jour le jour | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.