UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 07 avril 2008

Pour accompagner Hélène Mohone

Pour accompagner Hélène Mohone ces vers d’Anna Akhmatova – qu'elle aime tant  – et qui ici dans la présence de Marina Tsevatïeva, me fait penser à Hélène, à sa façon de penser l’autre. 

 

 

«  … et je me suis retirée ici de tout,
De toute espèce de bien terrestre,
C’est une souche dans la forêt
Qui est l’esprit, le protecteur de « ces lieux ».

Dans cette vie nous sommes tous en visite ;
Vivre, c’est tout juste une habitude.
Sur les chemins de l’air je crois entendre
Deux voix qui s’appellent l’une l’autre.

Deux ? Mais près du mur de l’est,
Dans les buissons de robuste framboise,
Sombre, une branche fraîche de sureau…
C’est une lettre de Marina.»

1961, novembre
à l’hôpital


Anna Akhmatova
Requiem
Traduit du russe par Jean-Louis Backès
Poésie/Gallimard, 2007

12:42 Publié dans Écrivains | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.