UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 25 mai 2008

Philippe Lacoue-Labarthe

« – Ayant traversé le gravier qui borde la maison (même bruit de tempête non survenue), j’ai marché jusque vers le fond du jardin et je me suis arrêté près du tas de terre et de cendre que tu connais, peut-être pour regarder, par-dessus la clôture, les vagues collines, la plaine. Ce n’était pas encore l’hiver, mais il faisait froid, très froid. (C’est la première fois que je séjournais en cette saison dans ce pays qui n’est pas plus le mien que n’importe quel autre et que je connais mal, en dépit de tout.) Les animaux n’avaient pas encore bougé. Il ne s’est évidemment rien passé, mais je savais que cela m’était déjà arrivé : je le savais, l’ignorant : je reconnaissais cette nouveauté absolue, ce ruissellement, cette fatigue.
    Non, je n’étais pas interdit, mais d’une indifférence sans limite : je pouvais mourir. »
Philippe Lacoue-Labarthe
Phrase
Coll. Détroits, Christian Bourgois, 2000
 
439589.JPGEn façon d’hommage à Philippe Lacoue-Labarthe à l’occasion de la rencontre organisée, pour la parution de la revue L’ANIMAL qui lui est consacrée, le vendredi 23 mai à la librairie Kléber à Strasbourg par Isabelle Baladine Howald (son nom soit loué pour l’éternité & un jour), avec Jean-Luc Nancy, Claire Nancy, Hélène Nancy, Bernard Baas, Jean-Christophe Bailly, Philippe Choulet, Sylvie Decorniquet, Michel Deutsch, Francis Fischer, André Hirt et Isabelle Baladine Howald.

L’Animal N°19-20
printemps 2008, 29 €
Cahier Philippe Lacoue-Labarthe
(sous la direction de Philippe Choulet et d'Emmanuel Laugier)
Textes de :
Jean-Luc Nancy - Jean-Christophe Bailly
Philippe Choulet - Emmanuel Laugier
Michel Deutsch - Walter Benjamin - Hélène Nancy
Clemens-Carl Härle - Jean-Pierre Moussaron - Sylvie Decorniquet
Patrick Hutchison - Francis Fischer - Philippe Beck
Isabelle Baladine Howald - André Hirt - Bernard Baas
Dessin de François Martin - Mario et Federico Nicolao
 
*
Philippe Lacoue-Labarthe
[ L’Afrique… (entretien)
“ Détroits ” - Hölderlin, deux poèmes de la folie
Traduction et histoire – Hölderlin (entretien)
La forme toute oublieuse de l’infidélité - Bye bye Farewell
D’un “désart” obscur, remarque sur Adorno et le jazz
Monogrammes X - Le Baudelaire de Benjamin : l’utopie du livre
Syberberg : de l’Allemagne après Hitler
Le cinéma comme relais de l’idée nationale
Logos et techné - De la clarté
Au nom de l’Europe - Éloge, sur Guy Debord
Phrase X
]
 
&
Le Simple
 
Emmanuel Laugier / Au Hasard Balthazar [Robert Bresson]
Guennadi Aïgui - Joël-Claude Meffre - Jean-Paul Engélibert / Les idiots [Lars von Trier] - Emmanuel Darley - André Hirt / Un cœur simple  [Gustave Flaubert]- Mathieu Provansal
Bernard Sève - Eva Gerlach - Bruno Fran - Stéphanie Ferrat - Fabio Pusterla

17:48 Publié dans Écrivains | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.