UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 27 septembre 2009

Françoise Clédat

Clédat.jpg« d’âge passée t’octroie
la brutalité
le refus d’entrer dans les nuances édulcorantes que postillonne ton sournois sourire
tente de faire pardonner (ton existence) ou admettre (ne me craignez pas)
l’humide humilité par quoi tu
donnes pouvoir sur toi d’une chiquenaude rangée rayon inutilités bric-à-brac mémoriel ou rive
pirate
tu ne cesses d’y dévorer les enfants qu’il ne t’a pas donnés lui-même expulsé avant qu’il n’entre te dévaste ou rapine recroquevillée sur la dilapidation rentière
de tes prétendus trésors ne lui donnant droit ni asile pas plus qu’à toi pusillanime sédentaire en menace de lever l’ancre
ou presque

dos tourné à la terre cependant

exaucement
comme se détourner
séparation comme analogie ce prurit énigmateux de vieille putain qui quémande un assentiment – mais aussi bien l’énigmateuse jeune maman de toutes nos vacances rouge et or idéale bibliothèque pour toi
et moi comtesse que les enfants soient
et les enfants furent et les enfants des enfants de nos enfants je pète avec la bouche dit le plus jeune il fait le bruit en avançant les lèvres

d’âge passée te demande
est-ce là l’obscène
que la mort ainsi nous laisse
inexaucée

l’enfant désir entre nos bras »


Le Gai nocher
Tarabuste, 2006

18:44 Publié dans Écrivains | Lien permanent

Commentaires

Ils ne sont pas légion ceux qui prêtent vraiment attention aux écrits de Françoise, hors les anciennes de la revue Sorcières. Merci de nous rafraîchir la mémoire.

Écrit par : Yves T | vendredi, 02 octobre 2009

Mon amour est mort le 23 novembre : je lis ce matin l'ange hypnovel et j'ai envie de dire merci à Françoise Clédat .
Ce sont des mots dont j'ai prononcé certains , les autres je voudrais l'avoir fait

Écrit par : florence brison | dimanche, 13 décembre 2009

Mon amour est mort le 23 novembre : je lis ce matin l'ange hypnovel et j'ai envie de dire merci à Françoise Clédat .
Ce sont des mots dont j'ai prononcé certains , les autres je voudrais l'avoir fait

Écrit par : florence brison | dimanche, 13 décembre 2009

je découvre et avec quel plaisir (émotion aussi)

Écrit par : cjeanney | samedi, 16 janvier 2010

Les commentaires sont fermés.