UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 08 octobre 2009

goodbye and take it easy, Raymond & wish me luck…

chapo_federman.jpgRaymond Federman, né en 1928 à Paris, est mort le 6 octobre 2009 à San Diego en Californie.

« alors voilà, maintenant tu sais tout, et aujourd’hui c’est la dernière fois qu’on se voit, mais avant qu’on se quitte tu veux bien me dire ton nom, on ne sait jamais, peut-être que j’aurai encore besoin de toi dans l’avenir proche pour une autre histoire, tu me le dis ton nom…

quoi, ton nom c’est Féderman, c’est pas vrai, ah ça c’est drôle, quelle coïncidence, je connais un mec en Amérique qui s’appelle comme ça, Federman, mais sans accent, un drôle de phénomène, un gambler, je veux dire un mec qui joue tout le temps, un joueur quoi, lui aussi un Juif rescapé de l’impardonnable énormité, peut-être que vous êtes cousins, on ne sait jamais, ce mec-là il dit toujours que d’être un survivant c’est une joie, survivre ne doit jamais te rendre triste, au contraire ça te libère de toutes responsabilités, moi je ne suis pas d’accord avec lui, et je lui ai même expliqué une fois que mon rôle, si j’en ai un à jouer, en tant que survivant, ici, là-bas, n’importe où je vais, dans les villes, les pays, les livres que j’écris ou que j’écrirai, c’est de redonner un peu de dignité à ce qui a été humilié par l’impardonnable énormité…

bon eh bien, voilà, je te dis au revoir, mais avant qu’on se quitte il faut quand même que je te demande quelque chose, dis-moi, est-ce que c’est moi qui dois te payer pour t’avoir raconté mes histoires, ou bien est-ce que c’est toi qui dois me payer pour m’avoir écouté…

quoi, c’est gratuit, personne paye, ah ça c’est vachement bien, ah si c’est bath, mes histoires sont gratuites, alors voilà ça y est, je te laisse…

tiens viens ici qu’on s’embrasse pour se dire au revoir…

goodbye and take it easy mon vieux, et comme on dit toujours en Amérique quand quelqu’un s’en va, wish me luck… »


la Fourrure de ma tante Rachel
Laureli/Leo Scheer 2009



Parmi les monstres, éditions Millas-Martin, 1967
Amer Eldorado, Stock, 1974
Samuel Beckett, Les Cahiers de l’Herne, 1976
La Flèche du Temps, Circé, 1991 et 1998
La Fourrure de ma tante Rachel, Circé, 1996, rééd Al Dante, 2003, rééd, Laureli/Leo Scheer, 2009
La Voix dans le débarras / The Voice in the closet, Les Impressions nouvelles, 2002, rééd. 2009
Amer Eldorado 2/001, Al dante/Léo Scheer, Paris, 2003
À qui de droit, Éditions des écrivains, Paris, 2003, rééd. Al dante, 2006
Future concentration, Le Mot et le reste, 2003
Ici & Ailleurs, Le Mot et le reste, 2003
Le Crépuscule des clochards, avec Georges Chambers, Le Mot et le reste, 2004
Sonate d’amour insolite, Point de Fuite, 2004
Moinous & Sucette, Al Dante, 2004
Mon corps en neuf parties, Al dante/Léo Scheer, 2004
Quitte ou double, Al dante/Léo Scheer, 2004
Retour au fumier, Al Dante, 2005
L’Extatique de Jule et Juliette, Le Mot et le reste, 2005
Elle est là, avec Mathias Pérez, Carte blanche, 2006
Surfiction, Le Mot et le reste, 2006
Le Livre de Sam (ou) Des pierres à sucer plein les poches, Al dante, 2006
À qui de droit, Al dante, 2006
Coups de pompe, Le Mot et le reste, 2007
Chair jaune, avec des craductions de Pierre Le Pilloüer, le bleu du ciel, 2007
À la queue leu leu, Cadex, 2008
Chut, Laureli/Léo Scheer, 2008
Les Carcasses, Laureli/Léo Scheer, 2009

Vivement conseillé : Federman hors limites, entretiens avec Marie Delvigne, Argol, 2008

http://www.raymondfederman.blogspot.com/
http://www.federman.com/
http://www.leoscheer.com/spip.php?page=laureli

14:42 Publié dans Écrivains | Lien permanent

Commentaires

merci pour cet article, j'aime bcp les livres, et la personnalité de "l'homme de plumes" voilà avec s qui rime avec fourrures et avec sa tante Rachel
gilda

Écrit par : nataf | vendredi, 16 octobre 2009

Merci pour cet extrait de texte. mais il disait qu'il était "ici et partout" alors bon...Il est au paradis des poètes entourés de ses amis décédés avant lui et qui l'attendaient pour une partie de billard, de ping-pong ou de golf - ça c'est sûr:) -Il a peut-être changé de tense , de galaxie etc mais il reste dans mon sourire :wish me luck Fed.

Écrit par : Marie Delvigne | dimanche, 01 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.