UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 06 janvier 2015

Armand Dupuy, « Sans franchir »

armand_d.jpg

photographie © jean-marc undriener

 

 

« Privilège de la neige où les jours se touchent,

pendus – on ne tient qu’à grand peine ses

pelures, ce tas de temps. On attend dans les

yeux jusqu’à la fonte, on touche autrement.

On récite ce fléchissement, les mains passent,

la tête recule – ce froid, ce blanc. Ce blanc

froid sur tout. Les pensées touchent les autres,

elles reculent. Elles font du blanc ce blanc neuf

et couvert. On peine à venir dans la phrase,

trop vite épuisée. Vite essouflée. On empêche

ce qu’il faudrait poser. C’est une quantité de neige

dans la bouche : l’image vient bête, on s’attarde.

Les pensées se touchent, les jours aussi, les mains. »

 

Armand Dupuy

Sans franchir

Faï fioc, 2014

http://editions-faifioc.com/

Les commentaires sont fermés.