UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 13 mars 2017

Pascal Quignard, « Une Journée de Bonheur »

livreon1029.jpg

en couverture : Corot, Jeune femme cueillant une fieur (détail)

 

« Sur les couples des fous de Bassan

 

Carpe

arrache

diem

jour.


Les couples de fous de Bassan, tout blancs,

la tête blonde,

tous les ans reviennent au même nid où ils se rencontrèrent pour la première fois.

Reviennent où ils s’aimèrent.

 

Arrache-jours.


Chaque année le mâle apporte à la femelle retrouvée

brins d’herbes mêlées de fleurs

dont il entoure le cou de celle qui l’a distingué jadis entre les autres.

Il l’enroule,

formant un collier instable.

 

Les phrases des oiseaux sont très brèves,

laissent peu de temps à la réponse,

reprennent vite leurs sèches séquences et leurs brèves fréquences,

pour les encranter dans le vide.

Ce sont des colliers de sons dont la durée fait quelques secondes.

Petites mélodies subites qui s’accrochent et se suspendent dans les vides que le désir laisse,

qui attendent dans le vide

au sein d’une attente où l’appel lui-même attend

au point qu’il résonne.


Fragments de chant.

Fragments verbaux.

Le réel du texte n’est jamais vaste. »

 

Pascal Quignard

Une Journée de Bonheur

Arléa, 2017

https://www.arlea.fr/

Dans toutes les bonnes librairies à partir du 16 mars

Commentaires

je dirais : cueille et capte le jour comme tu le ferais d'un fruit mûr. Un fruit mûr de son passé, mûr du jadis. Ne pense pas à demain, mais à ce jour riche de son passé. Et s'il te faut l'extirper, ce sera des gangues secondaires, inintéressantes au regard de ce pur geste de cueillir et de capter ce qui du jadis a décanté.

Carpe - arrache : lien avec 'escarpé' ? Nous sommes au bord du gouffre. Le gouffre de demain et de la mort. Cueillons donc les fruits mûrs du jadis toujours jaillissants. Vivre à l'arrache puisque la mort c'est demain.

Écrit par : Broech | mercredi, 15 mars 2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.