UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 25 avril 2017

Bohumil Hrabal, « Poldi la belle »

600full-bohumil-hrabal.jpg

DR

[…]

« En cette aube sagace

où les vieillards se raclent à fond la gorge

et où les vieilles soufflent sur leurs paumes

pour s’assurer à l’odeur qu’elles sont encore,

en cette aube suave de printemps

où les premiers lilas crachent le sang,

en cette aube d’œufs

où les lampes à gaz battent les blancs en lumière,

en cette aube j’irai avec les amis m’enterrer.

D’abord j’achèterai un petit cercueil blanc

avec du papier crépon blanc

où, sur un tout petit édredon blanc de papier crépon,

sera posé mon blanc sourire vu de l’autre côté,

grimace ensevelie de copeaux de fleurs

et je me porterai moi-même dans mes bras

et les amis me suivront en cortège

avec les lunes argentées des pelles,

et nous irons là-haut, au dessus de Poldi la belle*

et, avec une pioche de nickel, nous entrouvrirons la serrure de la terre

et, le long d’une sangle violette, descendront

mon raboteux baiser à l’éternité,

ma peur vive

qui est tout ce que j’ai, en quoi j’espère,

ce que je signifie, en quoi je crois,

parce que si je n’avais pas peur,

dès maintenant j’enfilerais mes plus beaux vêtements,

préparerais un banquet sur toutes les tables,

entourerais ma petite tête de linges

et souriant

me ferais éclater la cervelle.

Seulement j’ai peur,

voilà le hic, j’ai peur,

parce que j’aime

la vie. »

[…]

 

* L’enseigne des aciéries Poldi de la ville de Kladno est constituée d’un ovale au sein duquel se trouve le profil d’une tête de femme, surmonté d’une étoile à cinq bras symbolisant l’exportation dans les cinq continents. La femme en question serait Leopoldina, épouse de Carl Wittgenstein, un des fondateurs des aciéries, en 1889 : les aciéries Poldi Hütte furent nommées Poldi en son honneur. (ndt)

Bohumil Hrabal

La grande vie – Poèmes 1949-1952

Traduit du tchèque par Jean-Gaspard Pálenícek

Fissile, 2017

http://www.fissile-editions.net/

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.