UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 29 décembre 2017

Rose Ausländer, « Je joue encore »

Rose_Auslnder.jpeg

DR

 

« Moi une petite eur

 

Pourtant les roses

hautes comme l’été

les papillons

les ailes de mouettes

au-dessus de la rivière

 

Non

je n’oublie pas

les années marquées au fer

je n’oublie pas

que des bottes

ont piétiné l’arc-en-ciel

qu’elles s’apprêtaient

à nous transformer en

roses de feu papillons de feu ailes de feu

 

pourtant hauts comme l’été

le parfum

les ailes doubles au-dessus de la rivière

l’or sur ma peau

 

et les roses mortes après la nuit

 

***

 

Entends-tu

de sa voix claire

l’alouette chante des chansons

jusque dans mon sommeil

 

J’attends

le parfum

du souvenir

 

L’air

joue mon

soufe

 

Je suis

enfant à nouveau

et mélange des couleurs

pour

un ballon »

 

Rose Ausländer

Je joue encore (1985-1986)

Bilingue

Préface de Lambert Barthélémy

Traduit de l’allemand par Alba Chouillou

Le Bousquet-La Barthe éditions, 2017

http://lebousquetlabarthe.wixsite.com/editions

17:30 Publié dans Écrivains, Édition | Lien permanent

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.