UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 03 février 2018

Jean-Luc Sarré, « Au crayon »

3977377627.jpg

DR

 

« Je suis bien, je suis seul, je n’attends rien ou plutôt, je n’attends que moi, mais sans impatience, sans illusion car je me connais, je suis rarement au rendez-vous et s’il arrive que cela soit, je me croise, un salut rapide puis je passe mon chemin. Me fuir, me chercher, c’est tout un pour moi. Je suis bien, je regarde, je vois ce jour tramé de poussière, un jour vert et gris que peigne un léger vent d’est, à peine un jour, comme moi qui suis “à peine”.

 

Rien ne me fait battre le cœur comme une certaine qualité de lumière ou plus encore le souvenir que je peux en avoir.

 

La façon la plus hypocrite de parler de soi est celle qui évite le pronom personnel.

 

Non est sans doute le seul mot sur lequel je n’ai jamais trébuché.

 

J’espère que je n’aurai pas peur, que je ne serai pas entouré de visages en larmes, que ma souffrance sera, sinon inexistante du moins supportable, que la scène aura lieu chez moi de préférence, bref, j’espère que tout se passera bien ce jour-là.

 

La douleur cessa et mon corps ne fut plus qu’un souvenir. »

 

Jean-Luc Sarré

Au crayon

Farrago, 1999

 

Jean-Luc Sarré, né le 22 avril 1944 à Oran, est mort ce samedi 3 février 2018 à Marseille, où il vivait depuis 1968.

16:49 Publié dans Écrivains | Lien permanent

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.