UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 22 juillet 2019

Denise Le Dantec, « La seconde augmentée »

denise le dantec,la seconde augmentée,tarabuste

DR

 

« Saison des cerises mûres. Le candélabre s’est chargé de fruits.

Au sol, une infinité de fleurettes blanches et zinzolines.

Bouquets. Poèmes.

L’échelle est à hauteur expressive. L’esprit poétique “naïf”.

Le merle, moqueur.

On n’échappe pas à l’idylle.

­­­­­­­­­­–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Soleil de rien. Cet amour. Cette saison. Le ciel caramel.

L’enfant s’est caché derrière la haie. Son chapeau tromblon. La poésie avance par bonds.

La branche est rouge avec une boucle de duvet.

Des précautions. Des minuties. Des secrets.

Un coupé d’horizon. Une paire d’ailes.

La lampe brille dans le salon de la Reine.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Soleil du soir. Éclats et flux.

Tu retrouves ton extase. La farouche merveille. Le champ de fleurs irradié, rouge.

 

La valeur d’ombre du mélèze est en recul, tandis que la rêverie s’augmente en strophes suivant le motif où elle se pose.

Blessure mienne.

Serrés contre les hampes, les glaïeuls du champ saignent.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Saison des bleuets et du saumon rouge.

Deux, trois vergées somptueuses, luisantes, carminées.

Les buis. Les lierres.

Une fosse de sel. Deux éblouis. Un nuage.

Est-ce un rêve ? Un épuisement de la pensée ?

Il faudra aller plus loin.

–––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

C’est le soir. Le jour a passé l’heure. Silence. Oubli.

Rien n’est perdu.

L’herbe surgit sur sa tige. La petite étoile. L’anémone des bois.

La poésie vient parfois sans qu’on y mette la main. »

 

Denise Le Dantec

La seconde augmentée

Tarabuste, 2019

http://www.laboutiquedetarabuste.com/fr/collections/doute-b-a-t/autres/le-dantec-denise-la-seconde-augmentee/224

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.