UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 05 juillet 2018

Paul Celan, « Contre personne lové »

celanmedium.jpg

DR

 

 

« Contre personne lové avec sa joue –

contre toi, vie.

Contre toi, d’un moignon de main

trouvée.

 

Vous, doigts.

Loin, en chemin,

aux croisements, parfois,

la halte

avec les membres affranchis,

sur

le coussin de poussière Autrefois.

 

Provision du cœur devenu bois :

qui brûle,

valet d’amour et de lumière.

 

Une petite flamme de demi-

mensonge encore dans

ce pore-ci,

cet autre, lassé de veille,

que vous touchez.

 

Bruits de clefs là-haut,

dans l’arbre

du souffle au dessus de vous :

le dernier

mot qui vous ai regardé

doit maintenant rester seul avec soi.

 

……………………….

 

Contre toi lové, d’un

moignon de main trouvée :

vie. »

 

Paul Celan

La rose de personne / Die Niemandsrose (1963)

Traduit de l’allemand par Martine Broda

Bilingue

Le Nouveau Commerce, 1979, rééd. Points Seuil, 2007

mercredi, 19 décembre 2012

Martine Broda, « À nouveau tout à toi »

martine+broda.gif

 

 

« à nouveau tout à toi

à la folie des signes

 

dans mon lit je me tourne en murmurant ton nom

 

*

 

l’amour que tu m’imposes est plus dur qu’aux vieux temps

 

ceux-là où le sexe et l’amour

faisaient mauvais ménage

 

*

 

se voir si peu se

voir

 

mais en songe

 

alors qu’on s’est vus à jamais

 

(avec pour seul soutien les bribes de la voix :

 

comment pouvons-nous exister l’un pour l’autre si fort ?)

 

*

 

la vue à jamais sidérée par l’image

déjà floue mais brûlante

 

éviter enfin le regard

 

*

 

 

se frôler

sans jamais se toucher

 

s’insulter se

 

méconnaître vivre de

malentendus »

 

 

 

Martine Broda

À nouveau tout à toi

In « Poèmes d’été »

Poésie/Flammarion, 2000

 

en écrivant sur/pour Martine Broda pour “le Nouveau Recueil”