UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 30 juin 2018

Épouse de Dai Shiping, « Poème d’adieu »

3333_10598341_0.jpg

Fragment de fresque en stuc polychrome, Dynastie Song, Chine.. DR

 

« Malgré mon talent et ma sagesse

Fille de triste destinée

Je ne trouve aucun moyen de te garder

Je froisse cette feuille magnifique

J’y couche mon désespoir et ma détresse

Le long du chemin les saules dansent

Ma mélancolie grandit sans cesse

 

Comment pleurer sur ma mauvaise destinée ?

Ma vie est détruite

À cause de ma légèreté.

Te souviens-tu de nos serments sous la lune ?

Ce n’était pas un rêve.

Si à l’avenir tu reviens

N’oublie pas de rendre visite à notre chambre

Et de verser une coupe de vin sur ma tombe. »

 

On ne connaît pas le nom de l’auteur qui était la fille d’un riche commerçant de la province du Jiangxi, non loin de Shangaï. Un jour, le lettré Dai Shiping voyageait dans cette province et rencontra cette charmante jeune fille qui tomba amoureuse de lui et l’épousa. Trois ans après, tourmenté par sa première épouse et ses enfants dans son pays natal, Dai voulut quitter Jiangxi et avoua qu’il était déjà père de deux enfants. Le riche commerçant se mit en colère et la poétesse essaya de le calmer. Saluant le départ de son mari Dai, la poétesse lui offrit son coffre de toilette et ce poème d’adieu.

 

Épouse de Dai Shiping – Dynastie Song du Nord, 960-1279

In Femmes poètes de la Chine

Traduction, annotations et calligraphies de Shi Bo

Le Temps des Cerises, 2004

https://www.letempsdescerises.net/?product=femmes-poetes-...

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.