UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 22 novembre 2018

Luo Fu, « En raison du vent »

65d85227-1523498552-2919d6bd7e64a83d36bb20c368a779b8-e1523498652733.jpg

DR

«  En raison du vent

 

Hier j’ai longé la rivière

Sans me hâter jusqu’à

L’endroit où les roseaux se penchant pour boire

Et j’ai demandé à la cheminée

D’écrire pour moi dans le ciel une longue lettre

Sans doute un peu confuse

Mais mon intention

Était aussi claire que la chandelle à ta fenêtre

Qu’on y trouve un peu d’ambiguïté

C’est bien difficile à éviter

En raison du vent

 

Que tu comprennes ou non cette lettre n’a pas d’importance

L’important c’est qu’il faut

Avant que les chrysanthèmes n’aient complètement fané

Que sans tarder tu te mettes en colère, ou que tu ries

Que sans tarder tu prennes dans le coffre cette fine chemise qui est à moi

Que sans tarder tu peignes à ton miroir cette noire et souple séduction qui est la tienne

Et qu’ensuite avec l’amour de toute une vie

Tu allumes une lampe

Je suis un feu

Qui à tout moment peut s’éteindre

En raison du vent »

1981

 

Luo Fu

En raison du vent

Traduit du chinois (Taïwan) par Alain Leroux

Circé, 2017

http://www.editions-circe.fr/livre-En_raison_du_vent-588-1-1-0-1.html

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.