UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 14 mai 2017

Isabelle Lévesque, « Voltige ! »

6a00d8345167db69e201b8d27935b0970c-250wi.jpg

 

« Le livre repose-t-il à l’ombre ?

Ces gestes exaltés, saisis, noirs ou blancs,

retiennent-ils dans leur arrêt

le désarroi fin des poussières

immobiles, suspendues, revenues

d’un rêve         qui n’existe pas

sauf à poser sur le bras tendu

l’image qui confond    le passé le présent ?

 

Le rouge impossible des fleurs

lancé vers le ciel

avant l’orage.

 ––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Que retracer d’une malhabile survie ?

Entre nos doigts, la gorge et son cri,

parfum oublié d’une feuille.

Nous la frottons, chaque partie

contre la force d’oubli. Le murmure

coule, petite nappe,

la paume le recueille.

 

Et ce mouvement reproduit : geste du feu,

étincelle ou source. Nous gardons

sur nos lèvres le retour du vif.

Nous l’écrivons (dorénavant se double

de vers inachevés).

 

Isabelle Lévesque

Voltige !

Peintures de Colette Deblé

Postface de Françoise Ascal

L’herbe qui tremble, 2017

https://lherbequitremble.fr/