UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 mai 2018

Joseph Roth, « Le chêne de Goethe à Buchenwald »

images.jpg

DR

 

« […] D’abord Buchenwald ne s’est pas toujours appelé ainsi mais Ettersberg. Sous ce nom, il était autrefois célèbre parmi les spécialistes d’histoire de la littérature : Goethe avait coutume d’y rencontrer fréquemment Madame von Stein ; sous un beau vieux chêne.

[…]

Devant ce chêne passent chaque jour les détenus du camp de concentration ; c’est-à-dire : on les y fait passer. Vraiment ! On colporte de fausses informations sur le camp de concentration de Buchenwald ; on pourrait dire d’horribles commérages. Il est, me semble-t-il, temps de ramener cela à sa juste mesure : au chêne sous lequel Goethe s’est assis avec Madame von Stein – et qui grâce à la loi pour la protection de la nature pousse encore –, jusqu’à présent, à ma connaissance, pas un seul des détenus du camp de concentration n’a été “attaché” ; bien plutôt aux autres chênes qui ne manquent pas dans cette forêt. »

 

Dernier texte de Joseph Roth, avant sa mort, le 2 mai 1939.

 

Joseph Roth

Poème des livres disparus & autres textes

Traduit de l’allemand par Jean-Pierre Boyer & Silke Hass

Héros-limite, 2017

http://www.heros-limite.com/livres/poeme-des-livres-dispa...

 

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.