UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 26 mars 2019

Dominique Fabre, « Les enveloppes transparentes »

dsc_3947.jpg

DR

 

« Parfois

les lettres dans les enveloppes transparentes

semblent vivre leur propre vie

vers luisants au bord des routes

oubliées au fond des boîtes

elles font des luminaires orgues de barbarie

pour les dormeurs des rues

ceux qui attendent un coup de fil

jamais venu

raidis dans la cabine des télécom

ceux qui attendent d’être chassés

des bancs du métro par les tordus

de notre temps

ceux qui ne peuvent pas dormir

et arpentent la banlieue de Paris ou Paris

comme un nouveau continent endormi

s’enfoncent où

dans l’irrespirable présent

comment savoir de quel enfer

ils trouvent le paradis ?

parfois un balayeur

de la plus matinale brigade

vient avec ses collègues

au sortir du dernier café de la nuit

briquer la boîte

où l’enveloppe transparente

chante et résonne

dans le rêve

d’une jolie fille dénudée

d’une famille qui tourne en rond

d’un postier qui ne dort plus

depuis qu’il sait

que dans quelques tournées

il va partir

et personne chez lui

ne l’attend

_______________________________________________

Elle lui disait

tiens bonjour

ce sont des factures aujourd’hui ?

il lui répondait oui ou non

ou désolé

elle lui disait au revoir

et surtout revenez demain

vous êtes la seule âme qui vive

que j’aurais pesée aujourd’hui

mais quand on est dimanche

c’est vraiment terrible

oh que oui

il allait vite

par habitude d’aller vite

de ne pas se laisser aller

car tant de choses vont si vite

comment va la douleur

aujourd’hui ? »

 

Dominique Fabre

Les enveloppes transparentes

coll. Ré/velles, L’Attente, 2018

https://www.editionsdelattente.com/

19:10 Publié dans Écrivains, Édition, Livre | Lien permanent

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.