UA-62381023-1

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 18 mai 2017

W. G. Sebald, « Un rêve de valse »

Download.jpg

© : Jan Peter Tripp, 1990

 

« Le voyageur à présent

est enfin arrivé

à la gare-frontière

 

Un douanier lui a

dénoué ses lacets

quitté ses chaussures

 

Sur les planches rabotées

au sol sont posés les

bagages sans maître

La valisette en cuir de porc

s’est ouverte, la pauvre

âme envolée

 

Une pénible investigation

attend le corps, dernière

pièce du déménagement

 

Va entrer le Dr Tulp

avec son chapeau noir

ses ustensiles de prosecteur à la main

 

Ou bien l’enveloppe est-elle

déjà vidée, allégée de son poids,

flottant, tout juste guidée

du bout des doigts vers

le pays où l’on ne peut

pénétrer que pieds nus ? »

 

 W. G . Sebald

Un rêve de valse (inspiré du tableau de Jan Peter Tripp)

Traduit de l’allemand par Patrick Charbonneau

In Face à Sebald

Collectif

Éditions Inculte, 2011

 

Max Sebald est né le 18 mai 1944.

Bon anniversaire Max

samedi, 25 octobre 2014

W. G. Sebald / Jan Peter Tripp, « Nul encore n’a dit »

 

04-Maurice_Morris-Sende_mir_bitte.jpg

 

«  Sende mir bitte

 

den braunen Mantel 

aus dem Rheingau

in welchem ich vormals

meine Nachtwanderungen

machte

* * *

Envoie-moi s’il-te-plaît

 

le manteau marron

du Rheingau

dans lequel autrefois

je faisais mes promenades nocturnes »

 

W. G. Sebald / Jan Peter Tripp

« Nul encore n’a dit »

Bilingue, traduit de l’allemand par Patrick Charbonneau

Préface de Gilles Ortlieb

Fario, 2014

 

La gravure de Jan Peter Tripp représente Maurice

le chien de W. G.  Sebald